Schriftgröße kleinste Schriftgröße auswählen kleinste Schriftgröße auswählen kleinste Schriftgröße auswählen kleinste Schriftgröße auswählen

Textseite für Sehbehinderte

Seite vorlesen


L’histoire de la ville en bref

800 ans de Bayreuth

1La date et l’histoire de sa fondation ne sont pas connues. Les fondateurs étaient les comtes d’Andechs. et même aujourd’hui le centre ville démontre la structure typique d’un marché de rues bavarois: L’habitat est groupé autour d’une rue de passage élargie, au milieu de cette place il y avait la mairie. A côté il y avait l’église et sur un petit éperon le château seignieurial. Le plus ancien document, où Bayreuth est nommée avec beaucoup de représentants de l’autorité spirituelle et laique, date de l’année 1194. Les Burgraves de Nuremberg ont hérité en 1260 la région sur le Main supérieur. C’est cette dynastie qui plus tard comme Margraves de Brandenburg-Culmbach a déterminé le destin de la ville et de la région pendant plus de cinq centenaires.

La Plassenburg à Kumbach a été la résidence et le centre de ce territoire jusqu’à 1603. Bayreuth ne s’est développée que lentement et a souvent été lésée par des guèrres et des épidemies. en 1430 les Hussites ont détruit la ville. En 1602 elle a été affligée par la peste, en 1605 et 1621 sinistrée gravement par le feu.

Avec le Margrave Christian le changement est arrivé

Le Vieux ChâteauLe point de changement de l’histoire de la ville était l‘avènement au pouvoir du Margrave Christian en 1603. Il a transféré sa résidence de Kulmbach à Bayreuth c’est pourqoi le Vieux Château a été changé et aggrandi. Par sa nouvelle fonction de résidence la structure de la population et la physionomie de la ville ont changé. La ville artisanale est dévnue une ville d’officiers de la cour. Le jeune Margrave Christian a commencé son règne avec de grands ambitions. Malgré ses efforts diplomatiques il a été involvé dans la guerre de 30 ans, dont la conséquence était que l’aménagement de la résidence qui avait commencé s’est arreté. La campagne et la ville de Bayreuth ont été infestées par des ravages, des pillages et des prises d’otages par les troupes impériales.

Christian est mort en 1655 après 52 ans de règne. Son petit-fils Christian Ernest a regné de 1661 jusqu’à 1712. C’est seulement doucement que la vie s’est normalisée après la grande guerre. La fontaine du Margrave et une statue equestre qui avait été d’abord dans la cour du Vieux Château et qui domine aujourd’hui la place devant le Nouveau Château rappellent encore le Margrave Christian Ernest qui a pris part à la libération de Vienne assiégée par les turcs.

A partir de 1701 la ville de St. Georges est née comme nouvelle fondation. projet préféré de Georg Wilhelm, prince héritier et plus tard Margrave. Le féodal St. Georges s’est composé de plusieurs châteaux et d‘un foyer des personnes agées: Gravenreuther Stift. L’église de l’ordre est encore aujourd’hui le plus beau temoin inchangé de l’art de la cour de Bayreuth vers 1700. Jusqu’en 1811 St. Georges était une ville autonome, indépendante de Bayreuth.

L’apogée sous la Margrave Wilhelmine

Margrave WilhelmineBayreuth a vu son apogée sous le règne du couple de Margraves Frédéric et Wilhelmine, la soeur de Frédéric II de Prusse. De 1735 à 1763 les monuments et parcs représentatifs sont nés assez rapidement. Ils donnent encore aujourd’hui à Bayreuth sa physionomie: comme l’Opéra des Margraves, le plus beau théâtre baroque en original d’Europe, l’Eremitage, le Nouveau Château, la rue Frédéric, le parc du château. Wilhelmine a engagé un ensemble d’opéra, une troupe de ballet et d’acteurs. Le Margrave Frédéric, un prince cultivé et instruit des lumières, a fondé à Bayreuth une université en 1742, ce qui est aujourd’hui l’université d’Erlangen, et en 1756 il a crée une academie de beaux arts. L’art de la cour de Bayreuth s’est inspiré de modèles français. Il a préféré des artistes de la France et de l’Italie. Les précieuses collections d’art des Margraves consistants de peintures, d’antiquités, de porcellaines et de beaucoup d’autres choses, ont été dispersées ou détruites par les circonstances politqiues malheureuses de la fin du 18e et du début du 19e siècle.

La fin de Bayreuth comme résidence était arrivée en 1769 quand la principauté selon un contrat d’héritage dévint propriété du Margrave d’Ansbach. En 1792 Bayreuth est dévenue prussienne, avec le travail des personnes extraordinaires comme Alexander von Humboldt comme directeur d’exploitation des mines et Karl August von Hardenberg comme gouverneur de province. A partir de 1806 Bayreuth a souffert sous l’occupation napoléonienne qui toujours de nouveau a extorqué des contributions de guerre.

1  1

1810: Bayreuth dévient bavarois

La transition au royaume de Bavière nouvellement formé a amené une administration ordonnée. En 1818 on a introduit l’organisation communale bavaroise, qui a donné à la ville un maire professionnel. En continuation de la fonction perdue de résidence Bayreuth est dévenue siège de la préfecture de la région du Haut Main, plus tard préfecture de la Haute Franconie.

Au milieu du 19e siècle il y a eu un grand problème: le raccordement aux grandes lignes de chemin de fer. Le royaume bavarois a préféré de nouvelles lignes loin de Bayreuth et ainsi à mis la ville à l’écart du réseau. C’est seulement lentement que l’industrie s’est implantée. C’étaient surtout des filatures et des brasseries qui ont construit des entreprises importantes. Bayreuth était garnison bavaroise pour le 6e régiment de Chevauxlegers et du 7e régiment de l’infanterie.

1Richard Wagner

La vie paisible de la petite ville de Franconie a trouvé sa fin quand en 1876 le Festival Richard Wagner a commencé. Déjà en 1873 Richard Wagner avait fait construire sa maison qu’il a appelé „Wahnfried“. Les édiles ont espéré que le Festival apporte une forte stimulation et un développement. Après la mort de Wagner le Festival a été continué par sa veuve Cosima. Des musiciens de haut niveau et des hommes de lettres, mais aussi de plus en plus de personnages de l‘économie et de la politique parmi les visiteurs ont fait que le Festival de Bayreuth à partir de 1888 s’est établi fermement dans la vie culturelle et sociale de l’Europe.


L’heure zéro

En 1945 la ville a payé cher le rôle extraordinaire que Bayreuth et Wagner ont joué dans l’idéologie d’Adolf Hitler. On se plaisait d’être fêté comme „ centre de force du national socialisme“ et on a fêté Hitler et son entourage comme visiteur régulier du Festival. Pendant les dernières semaines de la guerre la ville a été gravement bombardée et détruite d’un tiers, où environ mille personnes ont perdu leur vie.

1975: de nouveau ville universitaire

Par des nombreux quartiers nouveaux la ville s’est étendue après la guerre dans les environs. La vieille ville d’autorité et d’administration s’est développée depuis en place économique attractive, en centre de prestation de services moderne ainsi qu’en ville de services sanitaires et de sports. Le Festival a recommencé en 1951. L’évènement le plus important d’après guerre est sans aucun doute la fondation de la 7e université bavaroise, qui a commencé l‘enseignement en 1975. Avec 74 000 habitants Bayreuth est la plus grande ville de la Haute Franconie.